Preview 2018/2019: Cosenza Calcio 1914

Un nouveau concept fait son apparition sur votre site d’actualité entièrement consacré à la Serie B: les previews ! Le championnat reprend dans un petit mois et vous pourrez ainsi découvrir sur SerieBellissima 22 articles previews à venir en (presque) 22 jours, détaillant tour à tour, par ordre alphabétique, les forces et faiblesses de chaque équipe, son 11 type probable, le joueur frisson à suivre, la possible révélation de la saison et notre pronostic. Ainsi, place aujourd’hui au promu Cosenza Calcio 1914 !

Le bilan de la saison passée et les ambitions futures:

73-560x367.jpg

Présent en Serie C la saison passée, Cosenza Calcio s’est vu terminer à la 5ème place du groupe B, synonyme donc de playoffs pour une possible accession dans notre championnat favori. Le club rossoblù s’est ainsi défait de Sambenedettese en quarts de finale au terme de deux rencontres plutôt maîtrisées, puis est venu à bout du FC Südtirol en demi-finale où il acquit son succès lors du match retour dans son stade, en renversant le score du premier match. Le Robur Sienne s’est alors dressé contre le club calabrese qui va s’adjuger la finale au terme d’une rencontre glorieusement remportée 3 à 1. Cosenza accède alors en Serie B, division que le club n’avait plus connu depuis de nombreuses années. Aucun départ majeur n’est à déplorer pour l’instant à l’aube de cette nouvelle saison et l’on peut surtout constater que l’équipe calabraise s’est renforcée intelligemment sans beaucoup dépenser sur le marché des transferts. L’arrivée gratuite de Matteo Di Piazza en provenance de Foggia s’avère être une bonne affaire et le club rossoblù a également enregistré la venue de trois joueurs en prêt depuis la Serie A, dont le prometteur Enrico Bearzotti du Hellas Vérone. Autant dire que Cosenza Calcio n’est pas là pour faire de la figuration et souhaite s’installer de manière durable en Serie B, mais cela sera-t-il suffisant ? L’effectif n’est guère expérimenté et le manque de qualité risque de se faire ressentir au cours de la saison.. Même s’ils risquent forts d’être très durs à déloger à domicile, devant leurs fidèles tifosi, la saison risque d’être compliquée. Wait and see !

Le 11 type probable:

LINEUP111532949691787

L’entraîneur Piero Braglia, débarqué à l’été dernier, a utilisé la saison dernière un système en 3-5-2 qui fut, au vu de ses résultats probants, productif. On imagine donc que le technicien va opter pour la continuité et ne pas remanier son dispositif. Ainsi, Umberto Sarraco risque fort de prendre place dans les buts tout comme l’année passée. Il sera protégé par une défense à trois composée du géant albanais Dermaku, de l’expérimenté Idda et du portugais Capela, qui vient de rejoindre libre le club après avoir évolué l’an passé sous le maillot de Carpi. Les deux latéraux, qui adopteront le rôle de piston sur leurs côtés respectifs, ne sont autres que D’Orazio à gauche, et Corsi, capitaine emblématique du club qui évoluera dans le couloir droit. On retrouve par la suite un milieu à trois occupé par Palmiero, en prêt depuis le Napoli, Mungo âgé de 25 ans, et Bruccini qui viendra encadrer ses deux compères en apportant sa précieuse expérience. Enfin, Matteo Di Piazza et Bearzotti formeront une paire séduisante d’attaquants chargée de conclure les offensives de l’équipe.

LE joueur frisson à suivre: Matteo Di Piazza

https___media-foto.tccstatic.com_storage_album_thumb1_8921c9543c2c652b3cb7c47c408e5c9e-37069-1502036404.jpg

Formé à Catane, Matteo Di Piazza est un habitué des divisions inférieures en Italie. Âgé de 30 ans, l’attaquant italien est un baroudeur qui a connu de nombreux clubs comme Benevento ou Siracusa, en passant par le Chievo Vérone ou encore Pro Vercelli. On peut le qualifier comme un joueur ayant la bougeotte, lui qui a connu au moins un mouvement chaque année. Il possède une grande expérience de la Serie C, où il a pris part à plus de 150 matches et une plus petite en Serie B, avec seulement 18 rencontres disputées. Le buteur a porté la saison passée les couleurs de Lecce, en prêt depuis Foggia, et a grandement participé à la remontée du club en Serie B. Auteur de 10 buts en championnat et de 4 buts en Coupe d’Italie (en seulement 3 matches), il a démontré toutes ses qualités d’attaquants: son sens du placement, son sang-froid, sa technique… seront d’une grande aide pour sa nouvelle équipe de Cosenza cette saison. Il sera ainsi, à notre avis, sans doute LE joueur à suivre cette année du côté du club calabrese.

La possible révélation de cette saison: Enrico Bearzotti

Unione Sportiva Arezzo Calcio L'Hellas Verona ha rinnovato ...

Ailier droit pouvant également occuper le poste de second attaquant, Enrico Bearzotti est considéré comme un espoir de l’Hellas Verona. Prêté cet été par ce club à Cosenza, l’italien devrait sans doute occuper une place de titulaire cette saison, que ce soit en soutien de Di Piazza ou sur l’aile droite. Âgé de 22 ans, Bearzotti a été recruté par l’Hellas en provenance de Pordenone en 2014 avant d’enchaîner une saison avec les U19 du club gialloblù puis d’être prêté les deux suivantes avec succès à Padova et à Arezzo. Celui qui a déjà disputé 6 matchs de Serie A et près de 43 matchs de Serie C est donc une nouvelle fois prêté par l’Hellas mais cette fois-ci à Cosenza, soit un niveau au-dessus de ses anciennes équipes, afin qu’il s’aguerrisse et puisse revenir plus fort la saison prochaine. Bearzotti doit prouver cette saison, en aidant Cosenza à se maintenir, que l’Hellas peut compter sur lui à l’avenir et a les qualités requises pour: rapidité, technique, explosivité… Le natif de Palmanova (Frioul-Vénétie) est, à notre avis, la possible révélation de cette saison pour le club calabrese.

Notre pronostic: 19ème

http___img.over-blog-kiwi.com_1_12_63_22_20160103_ob_ecd34b_pronostics-2

On va sûrement décevoir les tifosi gialloblù qui nous lisent, mais on voit mal comment les hommes de Braglia vont réussir à se maintenir cette saison.. Malgré cette belle et incroyable montée de la saison passée, Cosenza n’a peut-être pas perdu de titulaires mais ne s’est pas vraiment renforcé aussi pour le moment, mis à part avec les arrivées, certes judicieuses mais bien trop insuffisantes qualitativement, de Di Piazza et de Bearzotti en attaque. La saison risque donc d’être compliquée, à moins que tous haussent leur niveau de jeu et demeurent, par exemple, imprenables chez eux, devant leur public, leur atout numéro 1 dans l’optique du maintien.

Théo Sivazlian.                                                                                                                     theo.sivazlian@gmail.com

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :