Saison 2018/2019: analyse des résultats de la 8ème journée !

La huitième journée de cette saison 2018/2019 de notre championnat favori a eu lieu entre vendredi soir et dimanche soir dernier. Cremonese étant, pour cette fois-ci, la fameuse équipe au repos étant donné que la Serie B, comme vous le savez, ne comporte que 19 équipes cette année (du moins, pour le moment… Voir notre fil d’actualités Twitter).

On retrouvait donc au programme pour cette huitième journée, entre autres, de belles rencontres en perspective telles que Spezia-Pescara, Venezia-Hellas Verona, ou encore un alléchant Lecce-Palerme. Voyons dès à présent les résultats de ces rencontres ainsi que ceux des autres !

Sans titre

 

A l’occasion du premier match de cette journée, la Spezia recevait le leader, Pescara dans un duel qui sentait bon la poudre. Quatrièmes et étant à domicile, la Spezia se devait de ne pas décevoir ses tifosi dans cette affiche de gala tandis que Pescara, leader, devait lui continuer sa marche en avant. Et c’est bien ce qu’ont parfaitement réalisé les hommes de Giuseppe Pillon, s’imposant en terres liguriennes sur le score de 3-1 grâce à un énième but de Mancuso et un doublé de leur buteur Monachello. Galabinov aura eu beau réduire l’écart à la 37ème minute, rien n’y fut et les bianconeri dûrent s’incliner par deux buts d’écart. Dur, dur… Pescara, lui, s’affirme journée après journée comme l’un des favoris à la montée directe.

Pour le premier match du triptyque habituel du samedi à 15h, le promu Cosenza recevait Foggia. Et si l’on pouvait légitimement pronostiquer un match nul voir une victoire de Foggia au vu de la qualité de l’équipe adverse, rien ne fut. Les rossoblù, devant leur public, ont livré un très beau match, l’emportant 2-0 grâce à un doublé de leur attaquant phare, Tutino (34ème et 74ème minute). Il s’agit tout simplement de la première victoire en championnat pour les troupes de Pietro Braglia ! Foggia retombe quant à lui dans ses travers et son irrégularité de début de saison.

Toujours au même horaire, Cittadella, après avoir été exemptée de match la semaine passée, faisait son grand retour dans notre championnat en accueillant une bien belle équipe de Brescia emmenée par l’inévitable Alfredo Donnarumma. I granata réalisent une première mi-temps de rêve: au bout de 45 minutes, les joueurs de Roberto Venturato mènent 2-0 grâce à une réalisation de Finotto à la 13ème minute et un but de Cistana contre son camp à la 35ème minute. Sauf qu’au retour des vestiaires, la tendance s’inverse complètement via un superbe doublé de Morosini (50ème et 69ème minute) pour les bresciani, véritable facteur X de cette rencontre. Le score n’évoluera alors plus et les deux équipes se quittent dos à dos, sur le score de 2-2.

Un punto per la crescita

Pour le dernier match de ce samedi après-midi à 15h, Ascoli recevait Carpi, deux équipes aux résultats irréguliers et assez décevants. Comme l’on pouvait s’y attendre, la partie ne fut pas particulièrement agréable à regarder au vu de la faiblesse technique des deux équipes. Cependant, le match s’emballe légèrement à la 60ème minute grâce à l’ouverture du score de Cavion pour les bianconeri. Carpi réagit alors et pousse pour égaliser, mais les coéquipiers de Benjamin Mokulu n’y parviendront pas et les biancorossi finissent donc par s’incliner sur la plus petite des marges. Ascoli, lui, se donne de l’air grâce à ce court mais si précieux succès devant ses tifosi.

L’image contient peut-être : 1 personne, ciel et plein air
L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes qui pratiquent un sport et plein air

Enfin, nous retrouvions toujours samedi mais à 18h cette fois-ci un beau duel opposant Crotone à une vaillante équipe de Padova. Dans son antre d’Enzo-Scida, I rossoblù démarraient le match pied au plancher et furent récompensés de leurs efforts grâce à l’ouverture du score de Spinelli dès la 12ème minute de jeu. La première mi-temps n’offrait alors plus rien à se mettre sous la dent et le score n’évoluait pas. Cependant, la donne changeait légèrement au retour des vestiaires. Padova, plus libéré, reprenait des couleurs, de l’allant et à la 64ème minute, Bonazzoli égalisait pour les courageux biancorossi. Mais malheureusement pour eux, Crotone ne tardait pas à réagir et réussit à reprendre l’avantage par l’intermédiaire de Firenze à la 76ème minute: le score ne bougera plus. Crotone s’impose ainsi de justesse devant une belle équipe de Padova qui nous prouve, sortie après sortie, qu’elle ne se laissera pas « couler » aussi facilement comme pouvait le prédire certains en pré-saison.

Dimanche après-midi, à 15h, avait lieu « il derby del Veneto« , mettant ainsi aux prises Venezia au Hellas Verona. Après un début de saison catastrophique qui a vu l’ex-entraîneur arancianeroverde Stefano Vecchi se faire licencier au profit de Walter Zenga, Venezia devait impérativement réagir devant son public à l’occasion de ce derby. Le Hellas, lui, souhaitait continuer sa marche en avant afin de consolider, au minimum, sa deuxième place. I gialloblù ne tardaient d’ailleurs pas à se mettre en évidence: dès la 8ème minute, Zaccagni ouvrait la marque pour les hommes de l’ex-champion du monde 2006 avec la Squadra Azzura, Fabio Grosso. Cependant, le Hellas ne parvenait pas à concrétiser ses occasions, pêchant à chaque fois dans le dernier geste. Venezia luttait, ne lâchait rien et, à la 67ème minute, Di Mariano égalisait même ! Le score ne bougera plus malgré les efforts du Hellas et Walter Zenga débute donc assez bien son aventure avec le club vénétien. Pas de vainqueur donc dans ce derby du nord-est de l’Italie.

Curva Sud Venezia Mestre: “Non sottoscriviamo la tessera ...

Egalement programmé à 15h, en même temps que Venezia-Hellas Verona, l’US Salernitana recevait Perugia dans son antre d’Artemio-Franchi pour une rencontre qui s’annonçait indécise. Si la première mi-temps ne nous offrait pas un spectacle franchement emballant, excepté à l’entrée des joueurs grâce au somptueux tifo de la Curva Sud Siberiano (voir photo), la donne était totalement différente en seconde période. En effet, dix minutes à peine après le retour des vestiaires, Mazzarani débloquait le score pour I granata (56ème)Cependant, cet avantage fut de très courte durée: l’inévitable attaquant international U21 italien Luca Vido égalisa seulement quatre minutes plus tard pour les perugiani sur penalty (60ème). Tout laisser alors à penser que la situation n’évoluerait plus: c’est mal connaître un certain Tiago Casasola qui, à la 77ème minute de jeu, redonnait l’avantage à Salernitana. Dès lors, Perugia n’a plus eu cette capacité de réaction et finira même le match à 10, après l’exclusion de son défenseur central international slovaque Gyömber à la 81ème minute. Précieux succès pour Salernitana qui confirme son invincibilité à domicile, tandis que Perugia retombe dans ses travers.

Le dernier match de ce dimanche, programmé à 21h, nous offrait une superbe affiche entre deux équipes de haut de tableau aux trajectoires ascendantes: Lecce et Palermo. A domicile, au Via del Mare, les giallorossi souhaitaient confirmer leur excellent début de saison et faire plaisir à leurs tifosi tandis que Palermo se devait de ramener au moins un point pour demeurer parmi les équipes de tête. Et ce sont d’ailleurs les hommes de Roberto Stellone qui ouvrent la marque par l’intermédiaire de leur excellent avant-centre et capitaine macédonien Nestorovski à la 29ème minute. Cependant, Lecce régait aussitôt et huit minutes plus tard, égalise par l’intermédiaire de Tabanelli (37ème). 1-1, ce sera le score de la première mi-temps mais presque également de toute la seconde: mais voilà, un certaine revenant nommé Puscas, bien connu des suiveurs de notre championnat, réussit à offrir la victoire aux palermitains en toute fin de match, à la 85ème minute ! L’international roumain permet ainsi à son équipe d’empocher trois points très importants dans sa quête du podium, tandis que Lecce n’a pas à rougir de sa prestation et demeure un formidable outsider.

#TRIVIAROSANERO: IL VINCITORE

Enfin, cette huitième journée se concluait par la réception de Livorno au Ciro-Vigorito de Benevento. I giallorossi devaient absolument se relancer après quelques résultats en dents de scie (défaite 1-3 à domicile contre Foggia..) tandis que le Livorno de Cristiano Lucarelli espérait lui au moins ramener un match nul de son déplacement en Campanie, eux qui n’ont toujours pas remporté le moindre match depuis le début du championnat. Et malheureusement pour les tifosi livornesi, ce ne sera pas encore le cas, la faute étant due à un pénalty transformé par l’expérimenté Massimo Coda à la 60ème minute. Le score n’évoluera plus et à défaut d’être brillant, Benevento empoche les trois points. Livorno, lui, reste cloué à la dernière place du classement.

Voici donc le classement final à l’issue de cette huitième journée: (Foggia ayant démarré le championnat avec 8 points de pénalité pour usage de fonds illicites)

Sans titre.png

 

Ci vediamo la prossima settimana !
Théo Sivazlian.                                                                                               theo.sivazlian@gmail.com

 

 

Un commentaire sur “Saison 2018/2019: analyse des résultats de la 8ème journée !

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :