US Lecce : le retour des loups

Promu pour la première fois depuis dix ans en Serie B, le club des Pouilles poursuit sur sa lancée. Actuellement quatrième du championnat, les Lupi sont en course pour un retour en Serie A. Et Lecce espère bien imiter Parme à la fin de la saison. Analyse.

Par Nicolas Wagner – Twitter: @friulconnection

Nouveau départ

Via corrieresalentino.it

L’été 2011 marque de profonds changements pour le club de Lecce. Relégué sportivement en Serie B puis administrativement en Lega Pro suite au nouveau scandale sur le calcioscommesse, les Salentini connaissent également un nouveau propriétaire. La famille Semeraro passe la main après dix-huit ans de règne. D’abord sous la direction du père : Giovanni. Puis respectivement sous la gestion de ses deux fils Quirico et Pierandrea. Sous son mandat, Lecce passe de la Serie C à la A en seulement deux saisons. Pourtant, lors de la saison 2005/06, suite à de violentes protestations des supporters, il décide de vendre le club.

Mais change d’avis la saison suivante. Et décide de reprendre personnellement la direction du club. Finalement, lors d’une conférence de presse en mai 2011, il annonce son intention de vendre Lecce. Ainsi que le désengagement total de sa famille du monde du football. Après plusieurs mois de négociations, la vente est officiellement formalisée le 22 juin 2012. Et le 9 juillet 2012, après un an et cinq jours d’autogestion, les nouveaux propriétaires Savino et Antonio Tesoro entrent officiellement en fonction.

« J’ai une photo d’un match joué à domicile, on est tous les deux sur le terrain et on s’embrasse. C’était un match contre Naples, ça nous a donné la chance de rester en Serie A. J’ai toujours cette photo à la maison. Elle m’enthousiasme, Guillermo Giacomazzi * est comme un frère pour moi. Et cette année-là a été difficile pour moi. » Ernesto Chevantón

Leur première décision est de rapatrier Ernesto Chevantón. Véritable idole du Via del Mare, l’uruguayen est le meilleur buteur du club en Serie A. À cette occasion, il endosse le maillot Giallorossi pour la troisième fois de sa carrière (2001/04, 2010/11 et enfin 2012/13). Malgré une réelle volonté de retrouver l’élite, le succès n’est pas au rendez-vous. En février 2015, les nouveaux propriétaires annoncent leur retrait du club, invoquant un environnement et une politique hostile.

Finalement, un groupe d’entrepreneurs locaux dirigé par l’avocat Saverio Sticchi Damiani décide de se porter acquéreur du club. L’objectif est de ramener Lecce en Serie B. Ils y parviennent deux ans seulement après le rachat de l’équipe des Pouilles. Une véritable performance.

Rappels historiques

La squadra de l’US Lecce saison 1985-1986. Les giallorossi évoluaient alors en Serie A. Via wikipedia.org

Fondé en 1908 sous l’appellation du Sporting Club Lecce, Lecce milite principalement dans les divisions inférieures régionales lors de ses premières années d’existence. En 1929, ils accèdent pour la première fois à la Serie B. Puis entre 1929 et 1985, ils alternent les passages entre la B et la C. Mais sans jamais atteindre la Serie A. L’attente dure jusqu’en 1985. Champion de Serie B, Lecce obtient son ticket pour l’élite.

L’apprentissage du haut niveau est difficile. Les Salentini dirigés par Eugenio Fascetti n’enregistrent que cinq succès et six nuls. Et concèdent dix-neuf défaites. La relégation est inéluctable. La concurrence est très relevée avec la présence de joueurs tels que Giuseppe Bergomi, Zbigniew Boniek, Falcão, Michael Laudrup, Diego Maradona, Michel Platini, Roberto Pruzzo, Karl-Heinz Rummenigge, Gaetano Scirea, Aldo Serena, Sócrates ou Zico. Mais pourtant, toute l’Italie va se souvenir de leur passage en Serie A. Surtout les tifosi de la Roma.

Lors de l’avant dernière journée de championnat, Lecce se déplace chez le leader à l’Olimpico. La Roma et la Juve sont alors au coude à coude dans la course au Scudetto. Déjà promis mathématiquement à la Serie B, les sudistes vont pourtant jouer un sale tour au club de la capitale. En s’imposant 2-3 face à la Louve, Lecce permet à la Juve s’emparer de la première place. Et la Vecchia Signora valide son vingt-deuxième titre sur le terrain de… Lecce en s’imposant 2-3 lors de la dernière journée.

« Lecce représente un cauchemar qui ne peut être compris que si l’on considère ce match comme une folie isolée. Cette course-poursuite nous a fait dépenser une quantité incroyable d’énergie physique et nerveuse. On est tombé en panne d’essence, voilà la vérité. Le football est beau aussi parce qu’il y a des rencontres comme celle là. Malheureusement, il nous est arrivé de le vivre. » Roberto Pruzzo

Ensuite, Lecce navigue entre la Serie B et la A avec des passages plus ou moins marquant au plus haut niveau national italien comme lors des saisons 1988-1989 ou 2004-2005. La première correspond au premier maintien dans l’élite obtenu par le technicien italien Carlo Mazzone grâce à une 9ème place historique avec 31 points et grâce à la présence décisive du champion du Monde argentin 1986 : Pedro Pasculli.

La seconde correspond à un record historique en Serie A. En effet, pour la première fois dans l’histoire la plus mauvaise défense ne descend pas en Serie B. Sous la direction de Zdeněk Zeman, Lecce est très friable défensivement avec 73 buts encaissés. Mais comme souvent avec le Tchèque, ses équipes jouent l’attaque. Et Lecce se classe 11ème du classement général avec la deuxième meilleure attaque (66 buts marqués) derrière la Juve (67). Cette saison-là, Mirko Vučinić fait trembler les filets à dix-neuf reprises.

Un soutien populaire infaillible

Si le football est très présent partout en Italie, c’est particulièrement vrai pour le Salento. Cette région est située à l’extrémité sud-est de la région des Pouilles, dans le talon de la Botte. Et les tifosi y sont passionnés. En plus du soutien apporté par les fans au Stadio Via del Mare, Lecce peut compter sur celui de la communauté salentina émigrée dans les régions du centre et du nord de l’Italie.

Mais revenons au public du Via del Mare. Il existe deux principaux groupes de supporters. Le plus ancien se nomme les Ultrà Lecce. Ils occupent la Curve Nord. Leurs homologues de la Gioventù sévissent dans la Sud. En 2004, pour les récompenser de leur fidélité, le président de l’époque Quirico Semeraro a fait retirer de la liste des numéros le 12. Il a également fait floqué un maillot du club avec ce numéro. Le capitaine Cristian Ledesma l’a remis personnellement aux tifosi pour les remercier de leur soutien indéfectible. Ce chiffre représente symboliquement le 12ème homme sur le terrain.

« L’arithmétique dit que je suis relégué avec Lecce, mais il y a un autre classement qui est celui des fans. Et alors, j’ai gagné un Scudetto. » Serse Cosmi, entraîneur de Lecce entre 2011 et 2012.

Une anecdote résume bien la passion unissant les tifosi à leur club. Le 13 mai 2012, Lecce subit une défaite (1-0) sur le terrain du Chievo : le Bentegodi. Cette défaite condamne l’équipe à la relégation en Serie B. Pourtant, les fans présents dans la tribune visiteurs n’ont pas cessé d’applaudir leurs joueurs. Malgré l’émotion et les larmes en fin de match. Les commentateurs de la Sky ne manquent pas de le souligner. Puis les médias nationaux feront de même.

En dépit des nombreuses péripéties sportives ou extra-sportives, l’affluence du Via del Mare est toujours au rendez-vous. La meilleure fréquentation intervient l’année de la première participation du club à la Serie A avec plus de 30 000 spectateurs de moyenne. Néanmoins, cela chute lors du passage de Lecce en Lega Pro. Cependant, avec environ 5000 spectateurs, l’assiduité des tifosi reste bien supérieure à certains clubs de L2 française.

Cette saison

Mancosu:
La joie de Marco Mancosu, buteur phare de Lecce, et de ses coéquipiers. Via pianetalecce.it

Dirigé par l’ancien international italien Fabio Liverani, les Lupi continent de s’appuyer sur la bonne dynamique de la saison précédente. Promu en Serie B, après dix ans passés en Lega Pro (troisième division), le club des Pouilles a déjà été à six reprises sur le podium du championnat. Organisé en 4 – 3 – 1 – 2 avec un milieu travailleur et Mancosu en soutien des deux pointes, Lecce est une équipe bien équilibrée.

Troisième meilleure attaque de Serie B, ils ont déjà inscrit 34 buts depuis le début de l’exercice. Le secteur défensif est moins performant. Ils se classent dans le ventre mou des meilleures défenses (10ème). Pourtant, ils ont conservé leur cage inviolée à six reprises. Mais ils ont concédé deux buts ou plus à huit reprises.

« Liverani a déjà fait une bonne année en C et confirmer ses attitudes en B n’étaient pas facile. (…) Mais les résultats prouvent que Liverani a raison et témoignent de son talent. » Zdeněk Zeman, Pianetaserieb

Plus à l’aise en déplacement qu’à domicile, Lecce est deuxième du classement à l’extérieur. Si les prestations fournies au Stadio Via del Mare sont encourageantes, l’équipe de Liverani a concédé le nul à quatre reprises devant son public. Juste avant d’entamer la phase retour du championnat, les Salentini étonnent par ce brillant classement. Cependant, ce n’est pas la première fois qu’un promu est à la lutte pour accéder à l’élite. Benevento a également connu deux montées successives. Alors pourquoi ne pas revoir les Giallorossi représenter fièrement les Pouilles au plus haut échelon national du calcio ? À suivre.

NDLA : * Guillermo Giacomazzi est un milieu de terrain uruguayen, arrivé à Lecce en même temps que Chevantón. Il joue au club de 2001 à 2013, entrecoupé de deux prêts à Palerme et Empoli. Après des expériences à Sienne et Perugia, il met un terme à sa carrière en 2015. Au total, il a porté le maillot giallorosso à 316 reprises.

Un commentaire sur “US Lecce : le retour des loups

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :