Preview 2019/2020 : Cosenza Calcio

Un concept utilisé la saison dernière sur votre site d’actualité entièrement consacré à la Serie B fait son grand retour : les previews ! Le championnat reprenant dans deux semaines, vous pourrez ainsi découvrir sur SerieBellissima 20 articles previews à venir en (presque) 20 jours, détaillant tour à tour, par ordre alphabétique : les arrivées et les départs, son 11 type probable, les forces et faiblesses de chaque équipe, son coach, son joueur frisson à suivre, sa possible révélation de la saison, son stade et notre pronostic. Place ainsi aujourd’hui à la présentation du Cosenza Calcio !

  • Arrivées / Départs 2019/2020 :

–> Ils arrivent : Jaime Baez (libre, ACF Fiorentina), Daniele Sciaudone (libre, Novara Calcio), Raffaele Schiavi (libre, US Salernitana), Mirko Carretta (libre, US Cremonese), Riccardo Moreo (libre, Prato), Franck Kanouté (prêt, Pescara), Salvatore Monaco (prêt, Perugia), Nicholas Pierini (prêt, Sassuolo), Jérémie Broh (prêt, Sassuolo), Ben Lhassine Kone (prêt, Torino)

–> Ils s’en vont : Kastriot Dermaku (libre, Parma), Mariano Izco (libre, Juve Stabia), Ivan Varone (libre, Reggiana), Gennaro Tutino (retour de prêt, Napoli), Luca Palmiero (retour de prêt, Napoli), Luca Garritano (retour de prêt, Chievo Verona), Carlos Embalo (retour de prêt, Palermo), Riccardo Maniero (retour de prêt, Novara Calcio), Andrés Schetino (retour de prêt, ACF Fiorentina), Andrea Hristov (retour de prêt, Slavia Sofia)

Soit un total de 10 arrivées majeures contre 10 départs majeurs.

  • Le 11 type probable :

Perina, sans véritable concurrence, devrait occuper le poste de gardien de but. Devant lui, une tout nouvelle charnière centrale composée du revanchard Monaco et l’expérimenté Schiavi pourrait être mise en place. Sur les ailes, les inamovibles D’Orazio et Corsi prendront place. C’est ensuite un alléchant milieu à trois qui se dessine, où l’on retrouve les prometteurs Broh et Kanouté en milieux relayeurs, assistés dans leur tâche d’un Sciaudone légèrement plus haut. Deux nouveaux ailiers recrutés cet été pourrait bien faire leurs apparition : Pierini à gauche et Carretta à droite. Enfin, après une saison moyenne l’an passé, nous voyons Baez être replacé à la pointe de l’attaque rossoblù, dans l’espoir que celui-ci explose enfin véritablement à son poste de prédilection.

  • Forces et faiblesses de l’équipe :

+ : Un milieu prometteur, alliant jeunesse (Broh et Kanouté) à expérience (Sciaudone) qui, s’il fonctionne, peut s’avérer très intéressant à suivre. Un avant-centre (Baez) toujours jeune (24 ans) et qui, définitivement acheté par ses dirigeants à la Fiorentina après une succession de prêts, pourrait bien enfin trouver la stabilité nécessaire à son éclosion.

– : Une défense vieillissante, fragile, peu rassurante… Monaco sort d’une saison médiocre à Perugia et a tout à prouver. Le problème, c’est que si cela ne fonctionne pas, la profondeur de banc est inquiétante… Toujours dans le domaine défensif, Perina n’est pas non plus un gage de sûreté absolu. Et déjà que devant lui, cela risque de vaciller…

  • Le « Mister » :

Pour son retour en Serie B l’an dernier, le Cosenza de Piero Braglia a fait fort. Très fort. I lupi ont en effet terminé le championnat à une très belle dixième place, à quatre points seulement d’un Perugia huitième et dernier qualifié pour les playoffs ! Cette magnifique saison pour un promu tient donc en grande partie de Braglia, lui qui est arrivé en Calabre en septembre 2017. Son bilan depuis ? 1,61 points pris en moyenne par match en 84 rencontres disputées avec les rossoblù, une montée en Serie B et donc cette dixième place. l’an dernier. Cet excellent bilan, Braglia espère le poursuivre encore cette saison en se maintenant au plus vite et puis peut-être ensuite, qui sait, jouer une place dans le haut du classement. Car avec ce Cosenza là, rien n’est impossible !

  • LE joueur frisson à suivre :

Nicholas Pierini est notre joueur à suivre du côté de Cosenza cette saison. Le jeune italien (21 ans), international U19, a passé la dernière saison en prêt en Ligurie, à la Spezia, où son père Alessandro est l’entraîneur de la Primavera locale. Son bilan ? Positif : 25 rencontres disputées pour 5 réalisations. L’ailier de poche (1m76), qui appartient à Sassuolo, fait partie de ces joueurs techniques, créatifs, capables de devenir le fer de lance des attaques de son équipe. Capable de jouer aussi bien à gauche (son rôle naturel) qu’à droite, c’est désormais Cosenza (en prêt) qui espère profiter au mieux des services du jeune italien, lequel commence tout doucement à se faire un nom après sa belle saison passée. Et il n’y a aucune raison pour que celui-ci s’arrête en si bon chemin…

  • La possible révélation de cette saison :

Cette saison, un milieu de terrain va particulièrement attirer notre attention du côté de Cosenza : Franck Kanouté. Du haut de ses 1m86, le joueur de nationalité sénégalaise possède une grande envergure et impressionne dans l’entrejeu. Il est aussi capable de casser les lignes adverses, que ce soit par ses passes ou ses percussions balle au pied. D’où la comparaison avec un certain… Patrick Vieira. Ni plus, ni moins ! Après avoir quitté la Juventus à l’été 2017 pour rejoindre Pescara (contre une somme estimée à 2 millions d’euros), club où il est couvé et monte tout doucement en puissance, Kanouté s’offre donc un nouveau challenge en prêt dans le sud de l’Italie, à Cosenza. En quête de temps de jeu, gageons que le jeune sénégalais (20 ans) puisse s’épanouir en Calabre et y dévoiler là-bas son grand potentiel !

  • Le stade :

Le stade San Vito-Gigi Marulla a été inauguré en 1964 à Cosenza, ville italienne chef-lieu de la province du même nom appartenant à la Calabre. Rénové en 2008, il porte le nom de Gigi Marulla depuis 2015, joueur le plus capé et meilleur buteur de l’histoire du club disparu à l’âge de 62 ans. Le stade possède une capacité de 24209 places assises.

  • Notre pronostic : 12ème

Nous pronostiquons une douzième place pour Cosenza en cette nouvelle saison 2019/2020, synonyme d’un maintien acquis tranquillement. En effet, il nous apparaît que l’effectif de Braglia se semble pas suffisamment armé pour viser plus haut que l’an passé, mais demeure toutefois compétitif pour éviter une saison maussade. Mais dans le football et plus particulièrement en Serie B, rien n’est jamais écrit… En mal comme en bien. A suivre !

Théo Sivazlian.

theo.sivazlian@gmail.com

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :