Preview 2019/2020 : US Cremonese

Un concept utilisé la saison dernière sur votre site d’actualité entièrement consacré à la Serie B fait son grand retour : les previews ! Le championnat reprenant dans deux semaines, vous pourrez ainsi découvrir sur SerieBellissima 20 articles previews à venir en (presque) 20 jours, détaillant tour à tour, par ordre alphabétique : les arrivées et les départs, son 11 type probable, les forces et faiblesses de chaque équipe, son coach, son joueur frisson à suivre, sa possible révélation de la saison, son stade et notre pronostic. Place ainsi aujourd’hui à la présentation de l’US Cremonese !

  • Arrivées / Départs 2019/2020 :

–> Ils arrivent : Daniel Ciofani (1,10M, Frosinone Calcio), Antonio Caracciolo (400 000 euros, Hellas Verona), Francesco Deli (libre, Foggia Calcio), Luca Ravanelli (prêt, Sassuolo), Simone Palombi (prêt, Lazio), Nadir Zortea (prêt, Atalanta)

–> Ils s’en vont : Mirko Carretta (libre, Cosenza Calcio), Luca Strizzolo (prêt, Pordenone Calcio), Ivan Rondanini (libre, Padova Calcio), Giacomo Gambaretti (libre, Giana Erminio), Daniele Croce (libre), Gaetano Castrovilli (retour de prêt, ACF Fiorentina), Samuele Longo (retour de prêt, Inter), Malick Mbaye (retour de prêt, Chievo Verona), Boris Radunovic (retour de prêt, Atalanta), Gabriel Strefezza (retour de prêt, SPAL), Xian Emmers (retour de prêt, Inter), Dario Del Fabro (retour de prêt, Juventus U23)

Soit un total de 6 arrivées majeures contre 12 départs majeurs.

  • Le 11 type probable :

Un schéma peu conventionnel en 3-5-2 pourrait bien attendre les grigiorossi cette saison. En effet, devant Ravaglia, l’arrivée définitive de Caracciolo laisse augurer une charnière central à trois défenseurs : le capitaine Claiton et l’expérimenté Terranova se joignant au joueur arrivé du Hellas Verona. Sur les ailes, deux joueurs feront dans ce cas office de pistons, rôle qu’ils peuvent parfaitement effectuer : Migliore à gauche et le roumain Mogos à droite. Au milieu, Castagnetti et le nouvel arrivant Deli formeront une paire de milieux relayeurs. Enfin, devant, en plus d’un Piccolo capable d’évoluer autant sur les ailes qu’en numéro 10, nous retrouvons un formidable duo d’attaquants composé de l’excellent Ciofani et du talentueux Palombi, déjà présent en Serie B l’an passé (du côté de Lecce, prêté par la Lazio).

  • Forces et faiblesses de l’équipe :

+ : Un duo d’attaque (Ciofani et Palombi) qui, sur le papier, a tout pour devenir l’un des meilleurs du championnat. Car il est bon de rappeler que Ciofani a inscrit l’an dernier cinq buts… en Serie A, qu’il connaît parfaitement notre championnat… Et que Palombi n’est pas en reste, lui le jeune espoir de la Lazio ayant inscrit huit réalisations avec Lecce l’an passé. Une charnière centrale très solide (Claiton, Caracciolo et Terranova), formée de joueurs d’expérience (95 ans à eux trois), rompue aux joutes du championnat. Des latéraux de devoir, capables tout aussi bien de défendre (Migliore) que d’apporter un réel plus sur le plan offensif (Mogos). Chose très intéressant dans un schéma en 3-5-2…

– : Un gardien fragile (Ravaglia), peu rassurant, soit le seul véritable bémol sur le plan défensif. Un milieu qui, dans ce système là, a énormément de travail à faire et de courses à fournir au vu de la hauteur des latéraux et de la présence de deux attaquants. Or, si Deli semble monter en puissance depuis sa belle saison l’an dernier avec Foggia, Castagnetti va devoir hausser son niveau de jeu… Surtout que la profondeur de banc est très faible à ce poste. Piccolo, repositionné dans le coeur du jeu, demeure une inconnue quant à sa faculté d’adaptation à cette position.

  • Le « Mister » :

Avec la Cremonese, Massimo Rastelli possède un bilan similaire à celui de ces anciennes expériences à Cagliari ou encore avec Avellino : une moyenne d’1,48 points par matchs pris en 27 rencontre disputés seulement avec le club lombard le classe dans la norme, celle qui permet aux entraîneurs de rester assez confortablement à leur poste. Et puis, au final, Crémone n’a échoué l’an dernier qu’à un petit point de Perugia, huitième et dernier « playoffable »… Pas mal pour un entraîneur arrivé début novembre 2018. Sauf que voilà, le jeu proposé n’est pas vraiment attrayant, et l’on peine à ne pas trop s’ennuyer devant une partie des grigiorossi. Le vrai défi pour Rastelli sera cette saison, au-delà de ramener enfin la Cremonese en playoffs, de proposer un jeu plaisant pour les tifosi, en quête de sensations depuis un petit moment. Il n’y a plus qu’à !

  • LE joueur frisson à suivre :

C’est LE transfert de l’été en Lombardie. Oubliez Romelu Lukaku à l’Inter ou encore au Ismael Bennacer au Milan AC. Le vrai mouvement, c’est l’arrivée assez surprise de Daniel Ciofani à la Cremonese, en provenance d’un Frosinone tout juste relégué de Serie A. Arrivée surprise car l’avant-centre italien âgé de 34 ans avait inscrit cinq réalisations et délivré deux passes décisives l’an passé parmi l’élite du calcio avec le club du Latium… Ciofani aurait donc pu légitimement prétendre à mieux, lui qui était à Frosinone depuis 2013 et en était même devenu le capitaine. C’est donc un superbe coup réalisé par la Cremonese qui se dote, aux côtés d’un Palombi arrivé en prêt, d’un buteur malin, rusé, capable d’aussi bien finir les actions que d’être altruiste, lui qui avait l’habitude de jouer à deux devant depuis de nombreuses saisons (avec Federico Dionisi)… C’est enfin un joueur « frisson » qui débarque à Crémone, et on a hâté de voir cela !

  • La possible révélation de cette saison :

Avant-centre âgé de 23 ans, Simone Palombi possède un formidable potentiel aperçu dès la saison 2016-2017 où en prêt à la Ternana, il a inscrit huit buts en dix-huit matchs à seulement 20 ans. Depuis, Palombi a récidivé la saison dernière à Lecce, fraîchement promu en Serie A : le jeune international U21 italien a inscrit là-bas huit buts en vingt-neuf rencontres disputées. Encore jeune, celui qui est né à Tivoli a de nombreuses qualités à faire valoir: rapidité, appels, déplacements, sang-froid, finition… Il n’a d’ailleurs pas tardé à les démontrer, inscrivant un doublé en 80 minutes pour son premier match officiel lors du troisième tour de Coupe d’Italie cet été (victoire 4-0 face au Virtus Francavilla). Palombi a tout pour exploser véritablement cette saison et passer cette barre fatidique des dix buts qui lui résiste encore… Mais plus pour bientôt… Car avec en plus la présence d’un Daniel Ciofani à ses côtés, il se pourrait bien que la Lazio se frotte les mains au moment de récupérer le talentueux italien l’été prochain.

  • Le stade :

Le stade Giovanni-Zini a été inauguré en 1929 à Crémone, chef-lieu de la province du même nom en Lombardie., dans la région de la plaine du Pô. Rénové en 2007 et en 2017, il porte le nom de Giovanni Zini, ancien gardien de la Cremonese (1913-1915), mort au front pendant la Première guerre mondiale. Le stade possède une capacité de 16 003 places assises.

  • Notre pronostic : 10ème

Au risque de décevoir les tifosi grigiorossi, nous pronostiquons une dixième place pour la Cremonese en cette nouvelle saison 2019/2020. Mais sans grande conviction… Car il nous apparaît très difficile de définir une hiérarchie cette année, avec les renouveaux annoncés de Crotone, de la Salernitana… A voir. En attendant, les hommes de Rastelli pourront compter sur leur beau duo d’attaque (Ciofani et Palombi) et leur solide défense pour les mener le plus haut possible… Tout en espérant sûrement ne pas craquer au milieu, assez dépourvu de solutions.

Théo Sivazlian.

theo.sivazlian@gmail.com

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :