Preview 2019/2020 : FC Crotone

Un concept utilisé la saison dernière sur votre site d’actualité entièrement consacré à la Serie B fait son grand retour : les previews ! Le championnat reprenant dans deux semaines, vous pourrez ainsi découvrir sur SerieBellissima 20 articles previews à venir en (presque) 20 jours, détaillant tour à tour, par ordre alphabétique : les arrivées et les départs, son 11 type probable, les forces et faiblesses de chaque équipe, son coach, son joueur frisson à suivre, sa possible révélation de la saison, son stade et notre pronostic. Place ainsi aujourd’hui à la présentation du FC Crotone !

  • Arrivées / Départs 2019/2020 :

–> Ils arrivent : Nicolás Spolli (400 000 euros, Genoa), Moreno Rutten (libre, VVV-Venlo), Mateo Itrak (libre, Lokomotiva), Mattia Mustacchio (libre, Perugia), Luca Vido (prêt, Atalanta), Gabriele Bellodi (prêt, Milan), Guillaume Gigliotti (libre, Salernitana), Luka Markovic (retour de prêt, Juventus)

–> Ils s’en vont : Ante Budimir (2,2M, Mallorca), Bruno Martella (800 000 euros, Brescia), Davide Faraoni (300 000 euros, Hellas Verona), Andrea Tripicchio (libre, Cittanovese), Mario Sampirisi (libre, Monza), Marcus Rohdén (libre, Frosinone), Marco Firenze (libre, Salernitana), Alessandro Tripaldelli (retour de prêt, Sassuolo), Zinédine Machach (retour de prêt, Napoli), Samuel Mraz (retour de prêt, Empoli)

Soit un total de 8 arrivées majeures contre 10 départs majeurs.

  • Le 11 type probable :

Nous nous dirigeons ici vers un schéma en 3-5-2, celui que préfère Giovanni Stroppa, l’entraîneur, et qui semble effectivement un des mieux adaptés à l’effectif actuel. Dans les buts, nous retrouvons ainsi comme depuis de nombreuses années le capitaine et excellent gardien Cordaz. Devant lui se dessine une charnière centrale à trois composée de Golemic et de deux nouveaux arrivants, Spolli et le français Gigliotti dont la place sera âprement disputée avec le jeune Bellodi (voir plus bas). Sur les côtés, à défaut de posséder un véritable arrière gauche, la recrue hollandaise Rutten devrait occuper ce poste auquel il est capable d’évoluer. De l’autre côté, à droite, Molina prendra sûrement place. Un alléchant trident au milieu composé du libyen Benali, de Barberis et du talentueux Zanellato paraît indiscutable. Enfin, en attaque, le géant nigérian et véritable star de cette équipe Simy a reçu du renfort en la personne de Vido, prêté par l’Atalanta et qui reste sur une saison à 10 buts l’an passé avec Perugia. Prometteur !

  • Forces et faiblesses de l’équipe :

+ : Un effectif peu chamboulé mais qui a reçu suffisamment de renforts (Gigliotti, Rutten, Vido…) pour pouvoir légitimement prétendre à une qualification en playoffs cette saison. Posséder un des meilleurs milieux de terrain du championnat, dans la force de l’âge (Benali et Barberis) et talentueux (Zanellato), qui ont des automatismes dans le jeu et sont complémentaires. Une paire d’avant-centres sur laquelle énormément d’espoirs peuvent être fondés au vu de l’efficacité certaine de Simy et de l’explosion programmée de Vido. Une continuité dans le projet entamé avec Stroppa, gage de stabilité, bien que la saison dernière fut loin d’être flamboyante (une décevante onzième place à l’arrivée).

– : Une défense tout neuve (Gigliotti, Spolli et Golemic) et donc en mal de repères, d’automatismes. Il va falloir leur laisser du temps pour apprendre à jouer et communiquer ensemble, surtout dans un schéma à trois défenseurs… Enfin, cette équipe manque cruellement d’un arrière gauche. Rutten n’a pas vocation à jouer toute la saison de ce côté et Molina n’est qu’un milieu droit qui n’offre que peu de garanties défensives… A suivre en cette fin de mercato.

  • Le « Mister » :

Mission continuité ! Au club depuis juin 2018, Giovanni Stroppa avait été écarté en octobre de cette même année, remplacé par Massimo Oddo, actuel entraîneur de Perugia, dont le passage fut un réel échec. Stroppa reprendra finalement son poste 2 mois plus tard pour une onzième place correcte, sans heurts ni saveur. Cette nouvelle année sonne comme celle de la revanche pour tout Crotone et son « Mister » qui, en 31 matchs sur le banc des rossoblù, possède au final une belle moyenne d’1,60 points pris par rencontre disputée. Sauf qu’il va en falloir encore plus pour réussir à se qualifier en playoffs, objectif annoncé de cette année et ainsi redonner de l’espoir à des tifosi qui, rappelons-le, voyaient récemment encore évoluer leurs protégés en Serie… A.

  • LE joueur frisson à suivre :

Meilleur buteur de l’équipe depuis deux saisons, Simy incarne à lui tout seul Crotone. Devenu un joueur emblématique du club dans lequel il est arrivé il y a trois années de cela maintenant, le géant avant-centre nigérian (1m98 !) a doublé son compteur but la saison passée, inscrivant quatorze réalisations et délivrant cinq passes décisives en trente-trois matchs disputés ! Le tout au sein d’une équipe instable et peu flamboyante. A 27 ans, en pleine force de l’âge, celui qui est adoubé en Calabre est encore une fois le joueur phare de Crotone cette saison, qui peut s’estimer heureuse de conserver un joueur capable d’évoluer en Serie A. Avec désormais à ses côtés le jeune avant-centre international U21 italien Luca Vido, les deux hommes pourraient bien former un duo remarquable alliant à la fois (entre autres) puissance physique, jeu de tête, à rapidité et appels incessants.

  • La possible révélation de cette saison :

Jeune défenseur central de 18 ans, Gabriele Bellodi est arrivé cet été en prêt du Milan AC. Du haut de son mètre 87, il s’est déjà installé à côté de Spolli dans la défense de Crotone lors des matchs amicaux de pré-saison… Et s’il est peut-être encore un peu jeune pour devenir un titulaire indiscutable du système de Stroppa, aux dépens d’un Gigliotti par exemple, le jeune international U19 italien aura à coup sûr sa carte à jouer cette saison. Comme nous l’explique si bien nos confrères de calciomio.fr, Bellodi est un disciple d’un certain…. Gennaro Gattuso, et les spécialistes ont tendance à le comparer à « The Wall » : autrement dit, Andrea Barzagli. Rien que ça ! A suivre de très près cette saison.

  • Le stade :

Le stade Ezio-Scida a été inauguré en 1946 dans la ville italienne de Crotone située en Calabre, région du sud de l’Italie. Rénové en 2000 et en 2016, il porte le nom d’Ezio Scida, capitaine historique et joueur symbole du Crotone des années 1940 décédé tragiquement dans un accident de voiture à l’âge de 31 ans. Le stade possède une capacité de 16640 places assises.

  • Notre pronostic : 9ème

Malheureusement pour les tifosi rossoblù, nous voyons Crotone échouer au pied des playoffs, à une cruelle neuvième place finale. Notre pronostic est motivé par la décision de reconduire Stroppa malgré sa saison très moyenne l’an passé, et le manque de qualité dans l’effectif sur les ailes et en défense. Mais son excellent milieu et son prometteur duo d’attaque peuvent tout aussi bien faire basculer Crotone du bon côté de la barrière… Cette saison s’annonce passionnante !

Théo Sivazlian et @dajeVale sur Twitter.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :