Preview 2019/2020 : Empoli FC

Un concept utilisé la saison dernière sur votre site d’actualité entièrement consacré à la Serie B fait son grand retour : les previews ! Le championnat reprenant dans deux semaines, vous pourrez ainsi découvrir sur SerieBellissima 20 articles previews à venir en (presque) 20 jours, détaillant tour à tour, par ordre alphabétique : les arrivées et les départs, son 11 type probable, les forces et faiblesses de chaque équipe, son coach, son joueur frisson à suivre, sa possible révélation de la saison, son stade et notre pronostic. Place ainsi aujourd’hui à la présentation de l’Empoli FC !

  • Arrivées / Départs 2019/2020 :

–> Ils arrivent : Leonardo Mancuso (5M, Juventus), Dimitrios Nikolaou (3,5M, Olympiakos), Leo Stulac (2,5M, Parma), Kevin Cannavò (libre, Palermo), Roberto Pirrello (libre, Palermo), Alberto Brignoli (libre, Palermo), Stefano Moreo (libre, Palermo), Nedim Bajrami (prêt de 300 000 euros, Grasshopers), Jure Balkovec (prêt, Hellas Verona). Kevin Piscopo (prêt, Genoa), Davide Frattesi (prêt, Sassuolo), Karim Laribi (prêt, Hellas Verona), Filippo Bandinelli (prêt, Sassuolo), Jacopo Dezi (prêt, Parma), Simone Romagnoli (retour de prêt, Brescia), Arnel Jakupovic (retour de prêt, Sturm Graz), Samuel Mraz (retour de prêt, Crotone), Lorenzo Lollo (retour de prêt, Padova), Joel Untersee (retour de prêt, Zurich)

–> Ils s’en vont : Ismael Bennacer (16M, Milan AC), Rade Krunic (8M, Milan AC), Gio Di Lorenzo (8M, Napoli), Francesco Caputo (7,5M, Sassuolo), Manuel Pucciarelli (3,75M, Chievo Verona), Salih Ucan (libre, Alyanaspor), Hamed Junior Traore (prêt, Sassuolo), Pietro Terracciano (libre, Fiorentina), Marcel Buchel (libre), Manuel Pasqual (libre), Matteo Brighi (libre), Afriyie Acquah (libre), Matias Silvestre (libre), Levan Mchedlidze (libre), Pajac (retour de prêt, Cagliari), Capezzi (retour de prêt, Sampdoria), Rasmussen (retour de prêt, Fiorentina), Oberlin (retour de prêt, Bale), Dell Orco (retour de prêt, Sassuolo), Dragowski (retour de prêt, Fiorentina)

Soit un total de 19 arrivées majeures contre 20 départs majeurs.

  • Le 11 type probable :

Que cette équipe a fière allure… Brignoli, fraîchement débarqué en provenance d’un Palermo déchu malgré lui, devrait prendre place dans les buts malgré une concurrence féroce qui s’annonce avec Provedel. Devant lui, une charnière centrale mi-jeune (Nikolaou), mi-expérimentée (Maietta) devrait naturellement s’imposer et posséder une belle complémentarité. Dans les couloirs, l’ex-joueur du Milan AC Antonelli et l’albanais Veseli, taulier de l’équipe de la saison passée en Serie A (31 matchs disputés), occuperont les côtés gauche et droit de la défense. Devant cette ligne de quatre, le néo-arrivant Stulac prendra place en tant que numéro 6, son poste de prédilection. Et tandis que Bandinelli et Dezi se chargeront d’assurer les transitions en attaque et défense, Laribi devrait occuper un rôle de trequartista qui lui convient à merveille. Enfin, devant, nous retrouvons deux attaquants qui pourraient bien évoluer en Serie A dans le futur : et si cela a déjà été le cas la saison passée pour La Gumina, sans grande réussite (deux buts inscrits), Mancuso reste lui sur une saison à dix-neufs buts avec Pescara en Serie B. Un véritable goleador débauché à la Juventus contre 5M d’euros…

  • Forces et faiblesses de l’équipe :

+ : Posséder deux bons gardiens (Brignoli et Provedel) est un luxe à ce niveau. Un savant mélange d’espoirs (Nikolaou, Stulac, La Gumina…) et de joueurs confirmés (Maietta, Antonelli, Laribi…) qui en font l’une des équipes l’une plus intéressantes à suivre du championnat au niveau du jeu proposé. Un milieu jeune et lui aussi prometteur (Stulac, Dezi et Bandinelli), avec des automatismes déjà existants entre les deux premiers cités puisqu’ils évoluaient l’an dernier ensemble à Parma. Un buteur à dix-neuf réalisations la saison dernière en Serie B (Mancuso) qui pourrait bien récidiver, voire plus… Quelques bonnes pioches au mercato, grâce à la chute de Palermo surtout (Brignoli, Moreo, Pirrello, Canavo), qui apportent une profondeur de banc non négligeable

– : Maietta commence à n’être plus tout jeune (37 ans)… Et en cas de méforme, il va falloir que le nouvel arrivant Romagnoli soit immédiatement opérationnel, sous peine de quelques déconvenues. A 23 ans, La Gumina va enfin devoir confirmer les attentes placées en lui. Il n’a plus vraiment le droit à l’erreur après sa mauvaise saison dernière… Et l’arrivée de Mancuso est à double tranchant : soit elle va libérer l’ex-buteur palermitain, soit elle va le brider puisque Mancuso est une valeur sûre. A suivre…

  • Le « Mister » :

C’était le feuilleton de l’été. Tous les tifosi biancazzuri se demandaient si Andreazzoli, entraîneur de le belle saison dernière en Serie A malgré la rétrocession, restera ou pas. Finalement, celui-ci est parti en Ligurie, du côté du Genoa, et a été remplacé par un certain Cristian Bucchi. Sortant d’une bonne saison à Benevento, Bucchi a obtenu une belle moyenne d’1,71 points pris par match en 42 rencontres disputées avec les stregoni. Adepte du 4-3-3, le romain risque cette année de mettre en place un 4-3-1-2 avec Empoli, manque d’ailiers oblige. Le club toscan paraît avoir fait le bon choix dans sa mission remontée en intronisant Bucchi à sa tête, lui qui est un jeune entraîneur (42 ans seulement) mais déjà expérimenté en Serie B (près d’une centaine de matchs sur le banc en tout dans notre championnat). A suivre !

  • LE joueur frisson à suivre :

Viser une remontée immédiate avec un attaquant à dix-neuf buts la saison passée en Serie B, ça aide. Leonardo Mancuso, avant-centre italien âgé de 27 ans, débarque à Empoli en provenance de la Juventus contre 5M d’euros (!) après donc son carton à Pescara en 2018/2019. Avec le départ de l’emblématique Francesco Caputo, Mancuso va avoir du poids sur ses épaules, lui qui a été recruté pour marquer, marquer, marquer et toujours marquer. Un duo l’attend en en Toscane à la pointe de l’attaque avec La Gumina : reste à voir comment les deux hommes vont parvenir à s’attendre sur et en dehors du terrain. En attendant, une choses est sûre : Mancuso est un formidable attaquant qui a démontré l’an passé toutes ses qualités de finisseur avec un autre club biancazzuro, Pescara. Rapide, technique, en pleine force de l’âge, le lombard a tout pour passer un palier et porter Empoli vers les sommets.

  • La possible révélation de cette saison :

En difficulté en Serie A la saison dernière (seulement quatre apparitions), Dimitrios Nikolaou a tout de même vu son option d’achat être levée par le club toscan à l’Olympiakos (3,5M d’euros déboursés). En effet, Empoli fonde beaucoup d’espoirs sur ce jeune défenseur central grec qui, faut-il le rappeler, n’est âgé que de vingt et une années. Et quoi de mieux pour se développer progressivement que d’apprendre en Serie B aux côtés d’un taulier tel que Domenico Maietta ? Longiligne (1m88), capable d’évoluer dans les deux axes de la défense, Nikolaou va disputer sa première véritable saison au niveau professionnel avec un statut de titulaire. A lui désormais de prouver qu’Empoli a eu raison de lui faire confiance et de devenir un plier solide sur lequel les biancazzuri peuvent compter.

  • Le stade :

Le stade Carlo-Castellani a été construit et inauguré en 1965 à Empoli, ville italienne basée dans la métropole de Florence en Toscane, dans le centre-ouest de l’Italie. Il porte le nom de Carlo Castellani, ancien attaquant d’Empoli (1926-1930 et 1934-1939) qui a été tragiquement déporté dans un camp de concentration autrichien durant la Seconde guerre mondiale. Jamais rénové, le stade possède une capacité de 19847 places assises.

  • Notre pronostic : 1er

1er. Tout simplement. Et en même temps, il nous paraît difficile d’établir un autre pronostic tant Empoli paraît indiscutablement armé pour remonter immédiatement en Serie A, après une belle saison parmi l’élite du football italien. Emmené par un nouvel entraîneur plein d’ambitions, Cristian Bucchi, les toscans possèdent de la qualité à chaque poste, mélangeant à la fois espoirs ((Nikolaou, Stulac, La Gumina…) et joueurs confirmés (Maietta, Antonelli, Laribi…). Et en plus, Leonardo Mancuso, ex-goleador de l’Adriatique (dix-neuf buts à Pescara l’an passé) les a rejoints. Que demander de plus ? Sans compter que de nouveaux renforts peuvent encore arriver… Cette équipe a tout pour remporter le titre de champion de Serie B.

Théo Sivazlian et l’excellent compte @empoli_fr sur Twitter !

Un commentaire sur “Preview 2019/2020 : Empoli FC

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :