Preview 2019/2020 : Pescara Calcio 1936

Un concept utilisé la saison dernière sur votre site d’actualité entièrement consacré à la Serie B fait son grand retour : les previews ! Le championnat reprenant dans deux semaines, vous pourrez ainsi découvrir sur SerieBellissima 20 articles previews à venir en (presque) 20 jours, détaillant tour à tour, par ordre alphabétique : les arrivées et les départs, son 11 type probable, les forces et faiblesses de chaque équipe, son coach, son joueur frisson à suivre, sa possible révélation de la saison, son stade et notre pronostic. Place ainsi aujourd’hui à la présentation du Pescara Calcio 1936 !

  • Arrivées – Départs 2019/2020 :

–> Ils arrivent : Matteo Brunori (500 000 euros, Parma), Stefano Sarritzu (libre, SEF Torres), Andrea Di Grazia (libre, Catania), Massimiliano Busellato (libre, Foggia), Riccardo Maniero (libre, Novara), Ivaylo Chochev (libre, Palermo), Cristian Galano (Parma), Andrea Cisco (prêt, Sassuolo), Willy Ta Bi (prêt, Atalanta), Marco Tumminello (prêt, Atalanta), Gennaro Borrelli (Pescara), Luca Palmiero (prêt, Napoli), Andrea Marafini (libre, Pescara)

–> Ils s’en vont : Gaston Brugman (2,5M, Parma), José Machín (2M, Parma), Francesco Zampano (1,5M, Frosinone), Mattia Proietto (300 000 euros, Ternana), Michele Fornasier (libre, Parma), Marco Perrotta (libre, Bari), Giuseppe Scalera (libre, Viterbese), Cristian Bunino (libre, Padova), Lorenzo Paolucci (libre, Reggina), Franck Kanouté (prêt Cosenza), Leonardo Maloku (libre, San Roque), Andrea Gravillon (retour de prêt, Inter), Mirko Antonucci (retour de prêt, Roma), Leonardo Mancosu (retour de prêt, Juventus), Ferdinando Del Sole (retour de prêt, Juventus)

Soit un total de 13 arrivées majeures contre 15 départs majeurs.

  • Le 11 type probable :

Sacrée équipe ! Fiorillo, capitaine, prendra encore place dans les buts biancazzurri cette saison. Devant lui, ses dessine une défense à quatre composée dans l’axe de Bettella et Scognamiglio, tandis que Balzano et Vitturini devraient quant à eux occuper les couloirs gauche et droit. Nous retrouvons ensuite un milieu à trois, avec le prometteur Palmiero prêté par le Napoli en sentinelle : Busellato, arrivé depuis Foggia et l’inévitable Memushaj occuperont eux un poste de milieu relayeur, tout aussi bien capables de défendre que de se projeter vers l’avant. Et d’ailleurs, à l’avant, nous y retrouvons trois hommes : Brunori sur le flanc gauche, l’expérimenté Galano à droite (voir notre article : https://seriebellissima.com/2018/10/20/cristian-galano-le-robben-des-pouilles/) et le talentueux Tumminello en pointe.

  • Forces et faiblesses de l’équipe :

+ : Une équipe qui, malgré avoir perdu quelques titulaires (Brugman, Machin, Gravillon…) a su trouver les ressources nécessaires pour remplacer avec brio (sur le papier) ces joueurs (Betella, Palmiero, Tumminello…). Un jeune avant-centre (Tumminello) prometteur, promis à un bel avenir, et qui aura de la concurrence (Maniero, Brunori…). Un milieu très intéressant (Palmiero, Busellato, Memushaj) alliant jeunesse à expérience, qualités techniques à physiques…

– : Des latéraux moyens (Balzano et Vitturini)… Et sans grande concurrence. Dans ce domaine, nous pouvons dire pareil pour la défense centrale où bien que Bettella et Scognamiglio semblent pouvoir former une paire intéressante, peu de monde se presse derrière pour les concurrencer… Ce qui est quelque chose à la fois d’embêtant pour tirer le meilleur de ses joueurs mais aussi en cas de méforme(s) ou de pépin(s) physique(s)…

  • Le « Mister » :

Après une superbe saison l’année passée avec les U19 de Pescara (2,26 points pris en moyenne par match en 23 rencontres managées !), Luciano Zauri s’est vu offrir cette saison la chance de coacher l’équipe première des biancazzurri. Il s’agit là d’un fameux défi pour un jeune entraîneur encore inconnu au plus haut niveau, lui l’ancien joueur italien professionnel (entre autres : Atalanta, Lazio, Sampdoria…) qui a pris sa retraite professionnelle en 2014 à… Pescara. Après avoir gravi avec brio les échelons au sein du club des Abruzzes, c’est donc l’étape ultime qui est proposée cette saison à Zauri avec, comme défi, de se qualifier une nouvelle fois en playoffs. Voir plus si affinités… Sacré défi pour le natif de Pescina ! A voir si celui-ci parviendra à le relever avec une équipe qui, bien que remaniée, a tout de même terminé à la quatrième position l’an dernier en Serie B.

  • LE joueur frisson à suivre :

Ledian Memushaj a tout connu à Pescara. Des profondeurs de la Serie B à jouer le maintien en Serie A, l’albanais pourrait bien atteindre cette saison les 150 matchs disputés avec les biancazzurri ! A 32 ans, Memushaj sera une nouvelle fois un rouage essentiel de Pescara cette saison en vue de la qualification en playoffs. Milieu central infatigable, créateur d’excellence, ce petit gabarit (1m75) ne rechigne jamais à l’effort et également assez efficace dans un rôle plus défensif. Son expérience et sa connaissance du championnat (143 matchs disputés) en font l’un des joueurs phares de cette formation new-look version Zauri : il ne fait d’ailleurs guère de doutes que celui-ci s’appuiera en permanence sur un Memushaj qui pourrait bien guider « son » Pescara vers les sommets.

  • La possible révélation de cette saison :

Jeune avant-centre prêté par l’Atalanta, Marco Tumminello il aura la lourde tâche de faire oublier un certain… Leonardo Mancuso, auteur de 19 buts l’an passé sous le maillot biancazzurro (!). Le jeune italien âgé de 20 ans possède des qualités techniques prometteuses dont les delfini espèrent profiter cette saison dans leur lutte vers les playoffs… Et la Serie A. Déjà buteur lors de l’élimination prématurée de Pescara en coupe d’Italie face à Empoli (défaite 2-1), Tumminello aura, cette saison, très certainement à coeur de prouver son potentiel, pouvant ainsi prétendre plus tard à viser une place dans la belle équipe qu’est l’Atalanta. Mais en attendant, c’est bien à Pescara que l’attaquant a débarqué cet été, et il va falloir que celui-ci soit efficace en championnat immédiatement pour ne pas laisser traîner de précieux points en route. Mais avec ses talents de finisseurs, il n’y a pas de raison que Tumminello ne se révèle pas dans le cadre privilégié de Pescara…

  • Le stade :

Le stade Adriatico (du nom de la mer Adriatique) a été inauguré en 1955 à Pescara, ville italienne située dans la région montagneuse des Abruzzes. Rénové en 2009, année où il a été choisi pour accueillir la finale du tournoi de football et les compétitions d’athlétisme des Jeux Méditerranéens, le stade possède une capacité de 23800 places assises.

  • Notre pronostic : 5ème

Nous pronostiquons une belle cinquième place finale pour Pescara en cette nouvelle saison 2019/2020. En effet, les hommes de Luciano Zauri avancent pas à pas, sans faire de bruit, mais apparaissent toujours comme un des candidats sérieux à la qualification en playoffs. Et cela malgré le fait d’avoir perdu quelques titulaires, bien remplacés depuis. La seule inconnue demeure Zauri et sa capacité à entraîneur à plus haut niveau… Mais ses débuts sont prometteurs, alors laissons lui du temps !

Théo Sivazlian et @dajeVale sur Twitter.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :