Preview 2019/2020 : Pordenone Calcio

Un concept utilisé la saison dernière sur votre site d’actualité entièrement consacré à la Serie B fait son grand retour : les previews ! Le championnat reprenant dans deux semaines, vous pourrez ainsi découvrir sur SerieBellissima 20 articles previews à venir en (presque) 20 jours, détaillant tour à tour, par ordre alphabétique : les arrivées et les départs, son 11 type probable, les forces et faiblesses de chaque équipe, son coach, son joueur frisson à suivre, sa possible révélation de la saison, son stade et notre pronostic. Place ainsi aujourd’hui à la présentation du Pordenone Calcio !

  • Arrivées – Départs 2019/2020 :

–> Ils arrivent : Michele Di Gregorio (prêt, Inter), Michele Camporese (libre, Foggia), Alessandro Vogliacco (prêt, Juventus), Luca Zanon (libre, Fiorentina), Lucas Chiaretti (libre, Foggia), Davide Mazzocco (prêt, SPAL), Tommaso Pobega (prêt, Milan), Roberto Zammarini (prêt, Pisa), Leonardo Candellone (prêt, Torino), Gaetano Monachello (prêt, Atalanta), Luca Strizzolo (prêt, Cremonese)

–> Ils s’en vont : Simone Perilli (prêt, Pisa), Massimo Facchinutti (libre, Cjarlins Muzane), Flavio Lonoce (fin de prêt, Juventus), Marco Meneghetti (fin de prêt, SPAL), Filippo Damian (fin de prêt, Robur Siena), Gianluca Frabotta (fin de prêt, Bologna), Emanuele Berrettoni (fin de carrière), Simone Magnaghi (prêt, Teramo), Matteo Rover (fin de prêt, Inter)

Soit un total de 11 arrivées majeures contre 9 départs majeurs pour un mercato « low-cost ».

  • Le 11 type probable :

Bindi devrait une nouvelle fois protéger les buts neroverde cette saison. Devant lui, sera sûrement reconduit exactement la même défense qui a donné entièrement satisfaction l’an dernier : Barison et le capitaine Stefani dans l’axe, De Agostini à gauche et Semenzato à droite. Au milieu, nous retrouvons là aussi deux habitués : Burrai et Gavazzi, tandis que le jeune Pobega prêté par le Milan AC devrait parvenir à se frayer un chemin. Enfin, en attaque, nous retrouvons les inévitables Candellone et Ciurria accompagnés désormais de Strizzolo, prêté par la Cremonese, en pointe.

  • Forces et faiblesses de l’équipe :

+ : Pour bâtir son groupe 2019/20, Pordenone s’est appuyé sur l’ossature de la saison précédente. En effet, plus de la moitié de l’effectif était déjà présent pour obtenir cette promotion historique pour le petit club du Frioul, passé du cinquième au deuxième échelon national en l’espace d’une décennie (2008 à 2019). Les Ramarri s’appuieront donc sur la dynamique de l’année dernière où l’équipe a dominé son groupe de la tête et des épaules.

– : La grande faiblesse de l’équipe devrait être son inexpérience à ce niveau. Si c’est une grande première pour le club, ça l’est aussi pour la très grande majorité de l’effectif. L’autre faiblesse est le manque de moyens financiers obligeant les dirigeants à réaliser un mercato malin (ou low cost) avec beaucoup de prêts et des arrivées de joueurs libres. Enfin, même si le déplacement n’est pas long, même si l’Udinese a mis en vente des abonnements couplés pour fédérer ses tifosi derrière le petit poucet et miser sur le patriotisme local, évoluer à la Dacia Arena pourrait être un (petit) handicap pour Pordenone.

  • Le « Mister » :

Entraîneur très expérimenté, avec un parcours de près de trois décennies, initié en 1992 sur le banc de Sevegliano, Attilio Tesser a réussi l’exploit de promouvoir Pordenone en Serie B pour la première fois de son histoire. Pour réaliser cette belle performance, cet ancien latéral droit passé notamment par Naples et l’Udinese au cours de sa carrière de joueur s’est appuyé sur une défense imperméable (la meilleure de son groupe de Serie C, à égalité avec Fano … 20ème et relégué en Serie D) et un schéma tactique en 4-3-3. Son équipe n’a concédé que trois défaites au total et a même terminé la saison invaincue à l’extérieur. Offensivement, Candellone (à nouveau prêté par le Toro cette saison) s’est montré très réaliste devant le but avec 15 réalisations. Tesser connait bien la Serie B pour y avoir déjà dirigé plusieurs équipes (Triestina, Mantova, Novara, Ternana, Avellino et la Cremonese). Son expérience sera inévitablement un atout de poids pour essayer de décrocher le maintien. L’objectif N°1 pour le promu.

  • LE joueur frisson à suivre :

Alberto Barison, défenseur central « classe » 1994, est l’un des protagonistes de la montée en Serie B. Ce garçon modeste, qui s’inspire aussi bien de son idole Fabio Cannavaro que de son coéquipier et capitaine Mirko Stefani pour sa progression, a montré de belles qualités défensives. Mais également offensives. Avec 6 buts inscrits dont 3 lors des deux dernières journées de championnat, il a démontré un réel sens du timing aérien. A 25 ans, ce grand et solide axial d’1M86 connaîtra sa première expérience en Serie B et devrait
être l’un des hommes de base du back 4 pour le « Mister ».

  • La possible révélation de cette saison :

A nouveau prêté au Frioul pour la seconde saison consécutive, Leonardo Candellone voudra rééditer sa belle campagne de Serie C à l’échelon supérieur. Meilleur buteur de son équipe, il est impliqué dans plus d’un quart des buts inscrits par Pordenone (16 buts et 3 assists). Le turinois connaitra sa seconde expérience de sa carrière en Serie B. Lors de la saison 2017/18, il atterrit à Ternana. Mais l’aventure à Terni n’est que de courte durée. Après seulement six mois, et trois apparitions sous le maillot rossoverdi, il quitte l’Ombrie pour l’Alto Adige et Bolzano au F.C. Südtirol. Attaquant longiligne d’1m86 (bientôt 22 ans) pour 70 kg, doté d’un bons sens de la finition, Leonardo évolue sur le côté gauche de l’attaque. De cette position, il rentre souvent vers l’intérieur de terrain pour ouvrir son pied et marquer des buts spectaculaires.

  • Le stade :

Non homologué pour la Serie B, le stadio Ottavio Bottecchia et son vélodrome s’efface pour les rencontres à domicile de cette saison. Comme annoncé par Marco Michelin, le responsable communication du club dans une interview réalisée par le site https://zonemixte.fr, un accord a été trouvé avec les voisins de l’Udinese pour utiliser la Dacia Arena. Située à 53 km de Pordenone, l’enceinte ultra-moderne, entièrement rénovée entre 2013 à 2016 et dotée d’une capacité de plus de 25 000 spectateurs, accueillera les visiteurs des Ramarri pour les 19 matchs de la saison.

  • Notre pronostic : 20ème

Si l’ambition du club du Frioul est de se maintenir pour continuer de
faire croître son projet, cette saison inédite à ce niveau pourrait
s’avérer difficile à cause de l’inexpérience de l’équipe et des
faibles moyens financiers. Le calendrier ne les a pas épargné avec des
oppositions difficiles (Frosinone, Pescara et Benevento) dans les cinq
premières journées. Cependant, les raisons d’espérer sont multiples
pour Pordenone : un entraîneur déjà passé plusieurs fois par la Serie
B, une ossature conservée et un groupe soudé, une dynamique positive
initiée la saison passée avec cette première place sur laquelle
Attilio Tesser va s’appuyer et un soutien régional avec l’appui du
voisin de l’Udinese. Récemment, nous avons même vu plusieurs équipes
connaître deux montées successives pour atteindre la Serie A
(Benevento, Parma, Lecce). Ce serait vraiment inespéré. Mais l’espoir
fait vivre. En attendant, notre pronostic (plus réaliste et moins
romantique) place Pordenone au sein de la zone de relégation.

Par Nicolas Wagner – Twitter: @FriulConnection

Un commentaire sur “Preview 2019/2020 : Pordenone Calcio

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :