Preview 2019/2020 : Virtus Entella

Un concept utilisé la saison dernière sur votre site d’actualité entièrement consacré à la Serie B fait son grand retour : les previews ! Le championnat reprenant dans deux semaines, vous pourrez ainsi découvrir sur SerieBellissima 20 articles previews à venir en (presque) 20 jours, détaillant tour à tour, par ordre alphabétique : les arrivées et les départs, son 11 type probable, les forces et faiblesses de chaque équipe, son coach, son joueur frisson à suivre, sa possible révélation de la saison, son stade et notre pronostic. Place ainsi aujourd’hui à la toute dernière présentation, celle du Virtus Entella !

  • Arrivées – Départs 2019/2020 :

–> Ils arrivent : Fabrizio Poli (500 000 euros, Carpi), Claudio Morra (300 000 euros, Pro Vercelli), Salvatore Caturano (200 000 euros, Lecce), Marco Toscano (libre, Palermo), Luca Pandolfi (libre, Castrovillari), Andrea Settembrini (libre, Cittadella), Manuel Cicconi (libre, Como), Manuel De Luca (prêt, Torino), Ivan De Santis (libre, Ascoli), Mauro Coppolaro (libre, Udinese), Mamadou Coulibaly (prêt, Udinese) Nikita Contini (prêt, Napoli), Andrea Schenetti (libre, Cittadella), Leonardo Sernicola (prêt, Sassuolo), Marco Sala (prêt, Sassuolo), Federico Valietti (prêt, Genoa), Marco Crimi (retour de prêt, Spezia Calcio)

–> Ils s’en vont : Dany Mota (2M, Juventus), Luca Tremolada (900 000 euros, Brescia), Riccardo Baroni (400 000 euros, Fiorentina), Aladin Ayoub (libre, ES Sahel), Franesco Urso (libre, Catanzaro), Francesco Belli (libre, Pisa), Leonardo Gatto (prêt, Triestina), Joel Baraye (prêt, Padova), Raul Zucchetti (libre, Gozzano), Filip Nagy (prêt, Sassuolo), Luca Germoni (libre, Lazio)

Soit un total de 17 arrivées majeures contre 11 départs majeurs.

  • Le 11 type probable :

Roberto Boscaglia a choisi d’opter, lors des deux premières journées de championnat, pour un schéma tactique en 4-3-1-2 : notre onze type probable s’articule ainsi en ce sens. Dans les buts, Contini, ukrainien de naissance prêté par le Napoli, devrait parvenir à s’imposer au détriment de Paroni. Devant lui, se dessine une défense composée de deux tauliers de la saison passée (Chiosa et Pellizzer) et de deux nouvelles recrues arrivées cet été en prêt depuis Sassuolo (Sala, à gauche) et l’Udinese (Coppolaro, à droite). Au milieu, malgré une forte concurrence c’est du classique, Boscaglia privilégiant la continuité : Paolucci en numéro 6, Nizzetto (capitaine) et Eramo en milieux relayeurs… La seule nouveauté arrivant au poste de numéro 10, via la présence de Schenetti, transfert phare du club ligure cet été. Enfin, en attaque, nous retrouvons un duo composé d’un vieux briscard (Mancosu) et d’un élément prometteur âgé de 24 ans qui sort d’une saison à 12 buts et 2 passes décisives en Serie C sous le maillot de Pro Vercelli : Morra.

  • Forces et faiblesses de l’équipe :

+ : Pouvoir continuer à s’appuyer sur une charnière centrale performante (Chiosa – Pellizzer), le tout en l’ayant renforcée de manière intelligente si jamais celle-ci se révèle insuffisante pour jouer le maintien (grâce aux arrivées de Poli, De Santis, Coppolaro…). Un milieu de terrain fourni (Paolucci, Nizzetto, Eramo, Coulibaly, Settembrini, Crimi, Ardizzone…), composé de joueurs confirmés et totalement aptes à jouer à ce niveau. La concurrence s’annonce rude, et c’est tant mieux pour une équipe aspirant aspirant à se battre en fin de tableau ! L’attaque est aussi un élément de satisfaction pour Entella puisque posséder un joueur de la trempe de Mancosu, parfaitement rodé au championnat, est un atout de poids dans la construction d’une équipe… Et lui ajouter un joueur prometteur comme Morra semble, sur le papier, une idée qui peut se révéler efficace.

– : Contini, tout juste débarqué en prêt du Napoli après une saison fructueuse à Siena en Serie C la saison passée, va devoir confirmer à l’échelon supérieur… Échelon qu’il va découvrir pour la première fois de sa carrière au sein d’une équipe qui va lutter pour le maintien. Sorte de quitte ou double pour le jeune portier italo-ukrainien… Et c’est exactement la même situation qu’il va se passer avec les jeunes latéraux prêtés que sont Sala et Coppolaro. A eux de réaliser la meilleure saison possible sous le maillot biancazzurro

  • Le « Mister » :

Roberto Boscaglia avait l’air d’avoir froid sur cette photo. Et son bilan en tant qu’entraîneur depuis ses débuts avec l’Akragas reflétait plutôt bien cet état, si l’on excepte un passage réussi à Trapani. Sauf que voilà, depuis sa nomination au Virtus Entella en juillet 2018, tout a subitement changé. Italien âgé de 51 ans, Boscaglia sort d’une superbe saison en Serie C avec le club ligure (25 victoires, 11 nuls, 8 défaites), ponctuée d’une remontée immédiate en Serie B ! Natif de Gela, en Sicile, où il a passé toute sa carrière de joueur (17 ans !), cet adepte du 4-3-1-2 aura pour simple objectif de maintenir les biancazzurri dans notre championnat cette saison. Pour cela, Boscaglia et ses dirigeants ont savamment travaillé durant l’intersaison, renforçant de manière très intelligente l’effectif avec des joueurs confirmés à ce niveau (Schenetti, Settembrini…) et de jeunes espoirs talentueux (Morra, Sala, Coppolaro…). C’est désormais à lui de jouer et de, pourquoi pas, mener le Virtus au-delà de ce qu’il espérait.

  • LE joueur frisson à suivre :

Milieu de terrain italien offensif âgé de 28 ans, Andrea Schenetti s’est imposé durant son passage à Cittadella comme le joueur clé de sa formation. Bon récupérateur, capable d’aussi bien faire marquer que de marquer grâce à sa technique et sa vision du jeu, Schenetti est LE gros coup du mercato du Virtus Entella cet été. Preuve à l’appui, le joueur formé au Milan AC a tout de même inscrit 6 buts et délivré 7 passes décisives en 29 matches de Serie B disputés donc la saison passé sous le maillot des granati, avec lesquels il a réalisé une performance tout bonnement incroyable, en atteignant les finales de playoffs. En pleine force de l’âge, Schenetti a été recruté pour devenir le détonateur de cette équipe biancazzurro, celui sur qui l’on peut compter pour débloquer une situation décisive ou renverser la vapeur d’une rencontre compliquée. C’est en tout cas tout ce qu’espère son entraîneur, Roberto Boscaglia, qui place une grande confiance en lui : Schenetti lui a déjà rendu cette saison, en inscrivant son premier but sous le maillot du Virtus. Espérons pour sa nouvelle équipe et ses nouveaux tifosi que cela continue !

  • La possible révélation de cette saison :

Prêté par Sassuolo, Marco Sala est un latéral gauche prometteur qui sort d’une saison pleine avec la SS Arezzo en Serie C. L’italien, âgé de seulement une vingtaine d’années, a ainsi disputé 38 matchs sous le maillot du club toscan, pour un joli bilan de deux buts inscrit et de 8 passes décisives délivrées. Sacré total pour un joueur si jeune ! Et Sassuolo, toujours prompt à l’achat de talents, en a ainsi profité pour l’acheter cinq millions d’euros à l’Inter, son club formateur. Un sacré montant qui démontre que les neroverdi fondent énormément d’espoirs en Sala après sa superbe saison passée. Et le natif de Rho, en Lombardie, n’est pas près de s’arrêter en si bon chemin puisqu’il a déjà été titularisé lors des deux premières journées par Roberto Boscaglia, deux rencontres qu’il a disputée en intégralité ! Sans grande hésitation, Sala sera ainsi le jeune joueur à surveiller cette année du côté du Virtus Entella.

  • Le stade :

Le stade communal de Chiavari a été inauguré en 1933 et se situe, comme son nom l’indique, à Chiavari, ville italienne située en Ligurie, région du Nord-Ouest de l’Italie. Rénové ou restructuré à maintes reprises (1935, 2005-2006, 2008, 2010-2011, 2013 et 2015), le stade possède une capacité de 5500 place es assises, le classant ainsi parmi les plus petits de la Serie B actuelle.

  • Notre pronostic : 16ème

Nous pronostiquons une seizième place finale synonyme de maintien pour le Virtus Entella en cette nouvelle saison 2019/2020. En effet, nous voyons les biancazzurri suffisamment armés pour s’éviter une nouvelle redescente en Serie C, grâce notamment à un mercato ambitieux et intelligement géré (arrivées de Schenetti, Settembrini, Sala, Coppolaro…). Et cela tombe bien, puisque l’unique objectif des hommes de Roberto Boscaglia sera de se maintenir en Serie B cette saison… Et plus si affinités.

Théo Sivazlian et @dajeVale sur Twitter.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :