Preview 2019/2020 bonus : SSD Palermo

Vous croyiez en avoir terminé après la publication de nos 20 previews correspondant à chaque équipe de cette nouvelle saison de Serie B ? Et bien non ! SerieBellissima, en collaboration avec l’excellent compte Twitter @SsdPalermoFr, vous offre un preview bonus en guise d’hommage sur le club rosanera, descendu en Serie D après des déboires financières, mais qui est pourtant si apprécié dans l’hexagone, en Italie et plus particulièrement en Sicile. Vous désirez une preuve de cet engouement ? 8615 tifosi palermitains se sont abonnés pour voir jouer leurs protégés cette saison… Un record en Serie D !

Après plusieurs années de difficultés, la faute à de nombreux dirigeants incompétents, Palermo est en train de renaître. Mais vous rappelez-vous de la cause de cette faillite ? La vente du club par un président fantasque, voire incapable (Mauricio Zamparini) à d’autres incapables (Arkus Network) qui assuraient avoir les garanties pour inscrire l’U.S Palermo au prochain championnat… Alors que cela n’était pas le cas. Et un club sans inscription, sans aucune garantie financière, est un club en faillite. C’est ainsi que le 23 juillet 2019, Dario Mirri et Tony Di Piazza ont repris le club en main, en Serie… D, sous le nouveau nom de SSD Palermo. Le tout pour une nouvelle ère qui, espérons-le, s’annonce sous les meilleurs auspices.

  • Arrivées – Départs 2019/2020 :

–> Ils arrivent : Alberto Pelagotti (libre, Arezzo), Mattia Fallani (libre, Fiorentina Primavera), Edoardo Lancini (libre, Brescia), Andrea Accardi (libre, U.S Palermo), Manuel Peretti (prêt, Hellas Verona Primavera), Roberto Crivello (libre, Spezia), Francesco Vaccaro (libre, Altamura Calcio), Lorenzo Bechini (libre, Sassuolo Primavera), Massimiliano Doda (prêt, Sampdoria Primavera), Erdis Kraja (prêt, Atalanta Primavera), Alessandro Martinelli (libre, Brescia), Malaury Martin (libre, Heart of Midlothian), Luigi Mendola (libre, U.S Palermo Primavera), Juan Alberto Mauri (Libre, Lucchese), Danilo Ambro (libre, U.S Palermo Primavera), Andrea Rizzo Pinna (prêt, Atalanta Primavera), Christian Langella (prêt, Pise), Giammarco Corsino (libre, Marsala Calcio), Raimondo Lucera (libre, U.S Palermo Primavera), Mattia Felici (prêt, Lecce), Giovanni Ricciardo (libre, Cesena), Bubacarr Marong (libre, Parmonval)

–> Ils s’en vont : assez logiquement malheureusement, tout l’effectif de l’année dernière… A l’exception d’un seul joueur, Andrea Accardi.

Soit un total de 22 arrivées majeures contres 36 départs majeurs (!)

  • Le 11 type probable :

Il est encore assez compliqué de définir une formation probable, mais celle ci-dessus serait, pour le moment, la plus cohérente au vu des forces en présence. Pendant la pré-saison et les matchs amicaux, le nouvel entraîneur Rosario Pergolizzi a entrainé l’équipe à jouer en 4-3-1-2 mais également en 3-4-1-2. Pelagotti restera certainement le gardien titulaire pour cette première saison notamment grâce à son expérience en Serie B avec Brescia ou encore Empoli. En défense nous retrouvons Vaccaro en tant que latéral gauche, Doda à droite et Lancini en compagnie d’Accardi dans l’axe… Ce dernier ayant la particularité d’être qui le seul joueur de l’ancien Palermo à être resté malgré la faillite. Il sera donc bien évidemment capitaine. Au milieu de terrain ensuite, nous retrouvons les relayeurs Kraja, Martinelli et le jeune Pinna, qui endossera le numéro 10 et fera la liaison avec les attaquants. Prometteur, ce dernier a démontré beaucoup de choses pendant le stage de préparation. Enfin, en attaque, Santana fait son grand retour sous le maillot rosanero, 13 années après l’avoir revêtu ! L’argentin sera très important hors du terrain pour faire bénéficier aux nombreux jeunes de son expérience, mais aussi sur le terrain où il a démontré durant les matchs amicaux de pré-saison qu’il a toujours le niveau pour assurer le tempo aux avants-postes. Il sera accompagné de Felici, jeune attaquant en prêt en provenance de Lecce qui a lui aussi déjà démontré son talent de buteur avec un doublé en match amical contre Lascari. Reste un troisième larron, buteur affirmé et spécialiste du jeu de tête, déjà auteur de cinq buts lors des matchs amicaux de préparation : Ricciardo.

  • Forces et faiblesses de l’équipe :

+ : Posséder des joueurs expérimentés comme Santana, Ricciardo ou encore Accardi est un énorme plus pour remonter en Serie C et permettre aux plus jeunes joueurs de progresser pas à pas… Le tout afin de trouver le meilleur équilibre possible sur le terrain, primordial à ce niveau. Un soutien populaire également plus présent que jamais, alors que paradoxalement, le club évolue dans l’une des divisions les plus basses de son histoire ! Un atout de poids tant bien évidemment à domicile (15000 à 20000 tifosi attendus en moyenne par rencontre…) qu’à l’extérieur, où les fans palermitains se déplaceront en nombre aux quatre coins de la Sicile pour aller supporter et encourager les leurs.

– : Il ne faut pas oublier que le club a dû tout reprendre de zéro en à peine deux mois… Tout le travail effectué précédemment a donc été effacé, l’effectif entier avec (excepté Accardi). Les joueurs actuels ne se connaissent donc pas, sont en réels manques d’automatismes… Mais devront pourtant travailler vite et énormément pour que le club puisse trouver sa propre identité de jeu et surtout, des résultats probants avec en ligne de mire, une montée en Serie C !

  • Le « Mister » :

Le nouveau Palerme commence avec Rosario Pergolizzi
L’entraineur palermitain fut à la source d’un des plus importants récents succès de l’histoire de l’U.S Palermo… qui est le scudetto de la Primavera lors de la saison 2008/2009. Avant sa carrière d’entraineur, son parcours en tant que joueur fut ultra-concentré en Serie B (notamment la Reggina, Ascoli, Bologna, Brescia, Padova et Ravenna), pour un total de 410 apparitions au sein du second échelon du football italien. La saison dernière, Pergolizzi a entraîné la Primavera de l’Empoli… Mais il ne put résister à l’appel de Palerme pour mener en main cette nouvelle équipe. Expert de la défense à quatre, il choisit bien souvent le 4-3-2-1 comme formation de prédilection. De retour dans sa ville natale, celle de ses plus grands succès Pergolizzi va devoir trouver la bonne formule rapidement… Tâche peu aisée lorsque les joueurs ne se connaissent pas ou peu et où les automatismes ne sont donc pas présents. Difficile mais excitant challenge à relever…

  • LE joueur frisson à suivre :

Enfant de Palerme, formé au club, Andrea Accardi est le seul joueur à être resté au club cet été malgré la faillite. Ce défenseur central âgé de 24 ans a déclaré n’avoir pas donné suite aux offres de plusieurs clubs de Serie B… Car son amour pour le maillot et les couleurs rosaneri est plus important à ses yeux que l’argent. Donnée malheureusement rare dans le football moderne… Et qui est ainsi tout à son honneur ! Avec les nombreuses jeunes pousses de cette nouvelle équipe, Accardi sera certainement un mentor, un taulier pour cette équipe qui se découvre encore. Le fait qu’il soit resté au club malgré la faillite prouve son attachement au club, ce que les tifosi apprécient bien évidemment énormément. Lors de tout le stage de pré-saison, ces derniers chantaient même pour qu’Accardi possède le brassard de capitaine… C’est dire le statut de ce joueur qui va tout donner pour faire monter au plus vite Palermo en Serie C.

  • La possible révélation de cette saison :

Prêté par Lecce, Mattia Felici a déjà fait sensation lors de ses débuts sous les couleurs rosanero. Auteur d’un magnifique doublé contre Castelbuono dont un fabuleux geste acrobatique (voir @SsdPalermoFr sur Twitter), il sera très important pour cette saison. Le jeune romain de 18 ans joue en tant que trequartista mais peut également s’adapter pour jouer en tant que deuxième attaquant, juste derrière ou aux côtés de Ricciardo. Après avoir joué avec la Primavera de Tor Tre Teste, il fut de retour l’an dernier avec celle de Lecce où il a marqué 2 buts en 11 matchs disputés. Si ce total peut paraître assez faible, il ne faut pas oublier que Felicioli n’a seulement que 18 ans… Et que ce dernier a même joué ses premières minutes en pro l’an passé sous le maillot giallorosso contre Ascoli en Serie B. Très apprécié par un certain… Fabio Liverani (entraineur de Lecce), il ne fait nul doute que Felici aura un rôle important dans cette nouvelle équipe palermitaine !

  • Le stade :

Le stade Renzo-Barbera a été inauguré le 24 janvier 1932 où le premier match des palermitains fut gagné sur le score de 5-1 contre l’Atalanta. Longtemps appelé “La Favorita”, le stade a été renommé en “Stadio Renzo Barbera” le 18 septembre 2002, en hommage à l’ancien grand président Renzo Barbera (1970-1981). Rénové en 1948, en 1984 et en 2006, le stade est doté d’une capacité de 36349 spectateurs.

@SsdPalermoFr sur Twitter et @theo_sivazlian.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :