Alberto Barison : "À Pordenone, l'environnement est idéal"

Petit Poucet de Serie B, le club frioulan surfe sur sa bonne dynamique enclenchée la saison dernière, et ponctuée par une montée historique, avec une étonnante place de dauphin du championnat. Homme fort de l’année passée, le défenseur central Alberto Barison a accepté de répondre à nos questions. (image de une : Pordenone Calcio)

Entretien réalisé par Nicolas Wagner – Twitter: @friulconnection

Alberto, pouvez-vous vous présenter pour les fans français ?

Je m’appelle Alberto Barison, j’ai 25 ans et depuis la saison dernière je joue au Pordenone… Avec qui j’ai obtenu cette promotion historique en Serie B. C’est la première fois pour le club et pour moi. Auparavant, j’ai joué avec Arezzo, Bassano, Ascoli, Perugia et Padoue.

Quelles sont vos qualités ? Et quel aspect de votre jeu pensez-vous pouvoir améliorer ?

Je suis un défenseur central et j’essaie de contrer les attaquants avec mon physique, mon jeu de tête et ma vitesse. Je suis encore jeune et je pense que je peux m’améliorer de plusieurs façons : à la fois techniquement et tactiquement.

Pourquoi avoir choisi le projet du Pordenone Calcio ?

Le club me souhaitait fortement, m’a donné une grande confiance (confirmée aussi par la prolongation de mon contrat) et ici – les résultats le montrent – vous pouvez faire du football de la meilleure façon.

La saison dernière a été parfaite pour le club mais aussi pour vous, avec vos six buts (votre meilleur total en carrière) ?

Honnêtement, il était difficile de prédire une meilleure année, tant sur le plan collectif que sur le plan personnel. Mais tu dois toujours essayer de faire mieux. Nous sommes donc toujours tournés vers l’avenir !

Vous avez déjà marqué deux buts (contre Frosinone et Spezia) en Serie B, pensez-vous pouvoir améliorer votre total de la saison dernière ?

La priorité pour un défenseur est de ne pas concéder de buts mais moi et mes autres coéquipiers, sur coups de pied arrêtés, réussissons souvent dans le jeu aérien ou de façon acrobatique et nous espérons que ce sens du but va continuer.

Quelle est la différence entre la Serie B et la Lega Pro ?

Au fur et à mesure que la catégorie grimpe, le niveau des adversaires augmente, tant sur le plan physique que technique. Chaque match est très stimulant : la confrontation avec d’autres joueurs très forts et expérimentés, dont beaucoup appartiennent à une catégorie supérieure, est toujours un défi singulier, particulier. Mais on ne commence jamais battu, et les résultats de ce début de championnat parlent d’eux-mêmes.

Cette année, tu joues à la Dacia Arena, qu’en penses-tu ? Les sensations doivent être importantes ?

Jouer dans un stade de Serie A et aussi de niveau international, est une opportunité supplémentaire, une raison de plus pour se sentir partie intégrante de quelque chose (Pordenone) de plus en plus beau, important et reconnu par tous.

Auriez-vous préféré jouer au Bottecchia * ? 

Nous avons de beaux souvenirs de notre stade, une saison – l’année dernière – incroyable. Mais on sait qu’on ne peut pas jouer là-bas.

Le maintien est l’objectif du club, mais ces dernières années, des équipes comme Benevento, Parme et Lecce sont passées de Lega Pro à la Serie A. Un exemple pour vous ?

Nous – comme le président et l’entraîneur le disent toujours – pensons match par match. Et c’est comme ça. Notre but est le maintien, en espérant l’atteindre à l’avance.

Quel est ton rêve de footballeur ?

Bien sûr, je vise toujours le meilleur. Mais pour l’instant, mon objectif est de bien faire avec le Pordenone.

Dans quelle équipe (ou pays) souhaitez-vous jouer ?

Avec le maillot neroverde : je traverse ici une période de progression continue et je ne pense à rien d’autre.

Vous aimez vivre dans le Frioul ?

Ici, je suis bien. Sur le terrain, sur les terrains d’entraînement et en ville. Je me sens chez moi, et je suis près de chez moi, donc…*

NDLA : le stade Ottavio Bottecchia date de 1926 et contient 3089 places. Il n’est pas homologué pour la Serie B. 

NDLA : Alberto Barison est originaire du Veneto, région voisine du Frioul. 

Un commentaire sur “Alberto Barison : "À Pordenone, l'environnement est idéal"

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :